Investissement SCPI : le zoom

Quand un investisseur décide de placer son argent dans des parcs immobiliers, il peut devenir membre d’une SCPI. Il peut alors bénéficier d’un pourcentage de chaque loyer des bâtiments que la société possède. À cet égard, le comité de gestion délivrera une attestation de propriété et donnera le droit à un encaissement de 3 mois de loyer en proportion avec les parts acquises.

Investissement SCPI : définition et principe

La SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier est un système d’investissement qui consiste à acheter un parc immobilier locatif. Elle émet des revenus fonciers tous les 3 mois. Ce support d’investissement s’opère à long terme. À noter que l’AMF ou Autorité des Marchés Financiers recommande une période de placement de 8 ans. Celle-ci collabore alors avec la SCPI. Cette organisation régule le marché en imposant certains règlements à la société civile. Elle se charge par exemple de la délivrance d’un agrément pour l’ouverture d’une SCPI d’une part.

D’autre part,  un de ses agents, un expert immobilier, effectuera une validation à partir des données chiffrées de la valeur vénale des bâtiments qui composent le groupe. L’AMF présentera ensuite un rapport annuel qui donnera un détail précis sur les évènements de la SCPI durant la dernière simulation avec les stratégies à adopter pour l’année suivante. Ce bilan affiche ce qui a été dit lors de l’assemblée générale, les résultats attendus dans le cadre financier et les analyses du conseil de surveillance et du commissaire aux comptes. À part cela, un rapport trimestriel sera aussi mis en exergue. Il démontrera la capitalisation, le taux de distribution et le nombre d’effectifs en rajout.

Les avantages de l’investissement en SCPI

Quand un investisseur participe à l’achat des biens de la SCPI, il sera considéré comme associé de celle-ci. En procédant de la sorte, il peut profiter de certains avantages. Le manque de contrainte par exemple figure parmi ces privilèges. Les biens de la SCPI sont gérés par  le comité de gestion de l’AMF. Ce bureau assure l’entretien du parc immobilier. Il garantit aussi le versement des loyers et la fiscalité. Cette organisation s’occupe de la recherche des locataires en prenant bien en compte les exigences de la communauté en termes de qualité. C’est également cette enseigne de gestion qui sélectionne les actifs immobiliers. Autre gain : l’optimisation des risques.

Quand un hôte n’arrive pas à payer son loyer, les centaines de locataires recouvreront cette faille. Dans la majorité des cas, les parts de chaque locataire ne dépassent pas les 5% de la somme totale. De ce fait, les investisseurs peuvent acheter plusieurs parts de SCPI à la fois. Cela implique la diminution des risques. Les petits investisseurs, en faisant partie de la grande famille des SCPI, peuvent gagner certains plus à ne pas ignorer. Ils peuvent être propriétaires d’actifs immobiliers professionnels comme les bureaux, commerces, entrepôts, maisons de retraite et beaucoup d’autres encore. L’investissement en SCPI est également flexible. Les investisseurs ont l’occasion de placer leur argent à des centaines d’euros près. Cette souplesse s’opère en achat comme en vente. Il est possible de mettre en vente les parts à tout moment.